Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DEMANDER AUX INVITÉS DE PAYER POUR SON MARIAGE EST INAPPROPRIÉ

Je suis la demoiselle d’honneur pour le mariage d’une cousine.

C’est un engagement qui coûte beaucoup plus cher que j’avais originalement prévu.

Premièrement, la fameuse tenue; une robe très peu conventionnelle que je ne reporterai probablement jamais, a une étiquette de 250 $. Ce prix ne comprend même pas les accessoires qui doivent « matcher » avec la mise en plis et le maquillage, par des professionnels. Ces ajouts s’additionneront probablement à plus de 200 $.

Ensuite, il y a la réservation de la chambre d’hôtel, un autre 200 $. Puis, il y a le brunch du lendemain, 30 $, plus taxes et services. Et la première fois que j’ai du sortir mon chéquier, c’était pour nos repas le jour du mariage; 75 $ par invité.

Avec une facture aussi salée, dois-je aussi offrir un cadeau?

La rumeur veut que leur mariage ne leur coûte rien. Ça m’agace un peu… Est-ce une pratique acceptable?

***

Votre situation, même si très personnelle, n’est pas rare.

Selon les courriels de lecteurs que je reçois, ces nouvelles tendances (la demande de paiement pour le repas, l’exigence de tenues spécifiques à un thème ainsi que des requêtes coûteuses pour des activités extranuptiales) permettent de réaliser le rêve du couple, mais met à rude épreuve plusieurs amitiés.

Pour aussi éclairer les lecteurs, permettez-moi d’ajouter quelques recommandations aux réponses à vos questions.

Comme demoiselle d’honneur, après avoir reconnu l’honneur qui vous est attribué, il est parfaitement acceptable, voire conseiller, de vous renseigner sur les attentes et les obligations, avant d’accepter ou de refuser ce rôle.

Comme écrit dans ce billet précédent, des raisons économiques, de santé et familiales, sont toutes acceptables pour refuser cette responsabilité.

Si vous choisissez de décliner, informez la future mariée en parlant avec votre coeur. Il lui appartient ensuite de décider si elle prendra certaines dépenses en charge, partagera certains coûts, ou même demandera à la prochaine candidate appropriée.

En effet, comme vous pouvez en témoigner, tous les coûts liés à votre tenue, ainsi que les frais associés aux activités entourant la noce, est la responsabilité de chaque témoin.

Oui, vous devez également offrir un cadeau.

Chaque invitation à un mariage nécessite un cadeau, même si vous choisissez de ne pas y aller. Ce traditionnel cadeau est un témoignage tangible de votre soutien et de l’amour que vous avez pour le couple. La seule exception est quand vous n’avez eu aucun contact avec un des membres du couple, depuis quelques années déjà.

Vous vous demandez probablement maintenant combien vous devez dépenser pour le cadeau de mariage. Il n’y a aucune équation mathématique compliquée pour ce présent. Le lieu du mariage; le Ritz ou une cabane à sucre, n’a pas non plus aucun impact sur le prix de votre cadeau.

La formule pour le prix d’un cadeau de mariage est de choisir avec votre cœur et de respecter votre budget.

Allez-y en fonction de votre relation avec le couple et ce qu’ils aiment. Puis, dépensez selon vos moyens en fonction de votre compte bancaire.

Dernièrement, la réponse à votre dernière question est : « Non ». Ce n’est pas une pratique acceptable que de demander aux invités de payer pour leurs repas à un mariage.

Inviter égale payer. Demander à ces invités de payer est impoli, voire grossier. Si le couple ne peut pas se permettre le mariage de leur rêve, ils doivent ajuster leur vision en fonction de leur réalité financière. Les amis ne mettent pas leurs amis dans des situations financières difficiles.

Une autre possibilité est pour le couple de demander à leurs parents et proches de se joindre à eux pour une célébration moins formelle chez eux, ou dans un restaurant. En utilisant les mots, « Nous aimerions que vous vous joigniez à nous pour célébrer notre mariage », les invités sauront qu’ils devront payer pour leur repas et choisiront individuellement dans le menu, en fonction de leurs moyens.

À ce stade-ci, tenter de changer les attentes de votre cousine créera un conflit et je vous en déconseille. Évitez cette crise. Rappelez-vous combien elle est précieuse dans votre vie et combien stressante cette période doit être pour elle.

La prochaine fois qu’on vous demandera de participer à un mariage, rappelez-vous ce billet.

Vous êtes maintenant avertie.Vous vivez une situation délicate? Ce blogue est à votre service, écrivez-moi julie@julieblaiscomeau.com. Votre situation pourrait éclairer d’autres lecteurs.

Publié Huffington Post 9 avril, 2015 (c) Julie Blais Comeau

Julie-blais-comeau-ebook-gratuit

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir mon Ebook: 5 règles pour vous éviter des faux-pas et l’embarras.