Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SURVIVRE LES FÊTES EN FAMILLE

Comme pour la majorité d’entre nous, votre famille n’est pas presque parfaite comme celle des Morissette. Elle est plutôt du genre La petite vie. Et souvent, comme dans plusieurs chaumières québécoises vous vous exclamez: «Quelle famille!».

Pour vous éviter de perdre la boule et de vous enguirlander, voici votre guide de survie pour le top 10 des situations malaisantes pour les fêtes en famille.

1. QUOI FAIRE SI: UN MEMBRE DE MA FAMILLE ME POSE UNE QUESTION INDISCRÈTE?

Vous avez quelques choix.

Répondez avec empathie et une attitude positive.

«Combien d’argent gagnes-tu?»

«Je me débrouille assez bien merci, mais j’aimerais bien en faire plus. As-tu des idées pour moi?»1.Quoi faire si: un membre de ma famille me pose une question indiscrète?

Répondez avec humour.

«Quel âge as-tu?»

«Aujourd’hui je me sens comme si j’avais 20 ans!»

Répondez avec une question en retour.

«Quand aurez-vous des enfants?»

«Pourquoi me poses-tu cette question?»

Répondez en passant à un autre sujet de conversation.

«As-tu une blonde?»

«Qu’est-ce que vous faites pour la veille du Jour de l’an?»

Ou, utilisez cette phrase passe-partout: «Je suis assez réservée donc je préfère garder ça pour moi.

2. QUOI FAIRE SI: J’AI UN «MONONCLE» QUI RACONTE TOUJOURS DES JOKES SALÉES?

Ce n’est jamais évident et encore moins depuis #MoiAussi. Soyez offensif. Appelez mononcle avant la fête. Rappelez-lui que chez vous, les fêtes en famille ont une cote «G», pour tous. Demandez à votre père ou à un autre homme de confiance de lui faire le rappel le jour de la fête. S’il oublie dans le feu de l’action, dites quelque chose comme «Oh la la mononcle, les lutins ont de longues oreilles et vous les faites rougir.» Vous pouvez aussi changer rapidement de sujet ou annoncer un tour de table «C’est maintenant le temps de faire un tour de table pour savoir quel est le chant de Noël préféré de chacun.»

Pour les fêtes entre adultes, il est approprié de dire: «Je suis vraiment mal à l’aise avec ce type de commentaire mononcle », puis de changer de sujet.

3. QUOI FAIRE SI: JE REÇOIS ET MES DEUX COUSINES NE S’ENTENDENT PAS TRÈS BIEN. DANS LE PASSÉ, IL Y A EU QUELQUES ÉRUPTIONS?

Assignez-leur des places bien distantes en utilisant des porte-noms. Préparez des sujets de conversation pour faire jaser toute la tablée. Attention de ne pas trop servir d’alcool. Offrez de l’eau et d’autres boissons non alcoolisées. Si le ton monte, proposez un toast ou invitez un des deux à venir vous aider.

4. QUOI FAIRE SI: MES INVITÉS ARRIVENT À TABLE AVEC LEURS TÉLÉPHONES CELLULAIRES?

Mettez un beau panier vide au centre de la table. Au fur et à mesure que les convives prennent leurs places, invitez-les à y déposer leurs appareils. Ceux qui s’étireront les doigts pour le reprendre seront automatiquement recrutés pour l’équipe de la… vaisselle!

Pour éviter des frictions, annoncez votre intention dans la confirmation d’invitation à la fête. Ainsi ceux concernés auront pris soin d’aviser leur monde qu’ils seront déconnectés virtuellement pour se connecter les yeux dans les yeux.

5. QUOI FAIRE SI: GRAND-MAMAN RADOTE ET RACONTE ENCORE LES MÊMES HISTOIRES.

Laissez-la se raconter. Elle vous manquera un jour. Écoutez ses histoires et invitez-la à partager ses anecdotes avec vos autres invités, surtout avec la nouvelle génération.

6. QUOI FAIRE SI: SŒURETTE VEUT APPORTER NOUVEAU CHIOT? VOUS ET VOTRE CONJOINT AVEZ DÉCIDÉ QUE VOUS NE SOUHAITEZ PAS D’ANIMAL DANS VOTRE MAISON.

Ici aussi, comme au numéro 2, préparez le terrain à l’avance. Informez votre sœur que son petit poilu n’est pas bienvenu. Commencez en lui disant combien vous avez hâte de la voir. Dites-lui ensuite que vous et votre conjoint avez ensemble décidé de ne pas recevoir d’animaux. Si l’un des invités est allergique, vous pouvez donner cette raison, mais vous n’avez aucune obligation de le faire et surtout ne mentez pas.

Si vous êtes invité, sachez qu’apporter son animal ou arriver avec une autre personne ou même ses enfants sans avoir validé n’est jamais approprié. Même s’ils sont trop trop mignons.

7. QUOI FAIRE SI: NOUS SOMMES INVITÉS CHEZ MON BEAU-FRÈRE POUR UN RÉVEILLON TRADITIONNEL AVEC LA PETITE AMIE DE NOTRE FILS QUI EST VÉGÉTARIENNE?

Annoncez à votre beau-frère que l’amie de cœur de votre fils est végétarienne. Ne lui demandez pas de changer son menu pour l’accommoder. Offrez de contribuer un plat sans viande comme une farce ou un pâté végétarien. Elle pourra aussi agrémenter son assiette des plats d’accompagnement sans viande.

Dans le cas d’une allergie alimentaire, la responsabilité est celle de la personne allergique. Spécifiez bien les allergènes afin qu’il n’y ait pas de contact avec ces aliments.

8. QUOI FAIRE SI: UN DE MES INVITÉS EST UN PEU PLUS QUE POMPETTE…

À titre d’hôte vous devez vous assurer de la sécurité de vos invités et faire en sorte que tous retourneront à la maison sains et saufs.

Offrez régulièrement de l’eau à vos invités. Placez les bouteilles d’eau pétillante sur la table. Ajoutez des tranches de pommes ou d’agrumes à un pichet d’eau. Si vous devez cesser de servir de l’alcool à certains invités, informez-les en privé.

Si vos invités ne dorment pas chez vous, organisez un raccompagnement avec un autre invité, Uber, un taxi ou avec Opération Nez Rouge.

9. QUOI FAIRE SI: J’APPORTE UN PLAT POUR UN REPAS-PARTAGE « POTLUCK ». DOIS-JE AUSSI APPORTER UN CADEAU D’HÔTESSE?

Non. Lorsqu’on vous invite et demande de contribuer au repas, vous n’avez pas à apporter un cadeau. Il est important de valider avec l’hôte si vous devez aussi apporter votre boisson. Une belle attention est d’acheter un nouvel ensemble de plat et ustensiles de service aux motifs festifs pour servir le plat que vous apportez et de les offrir à celui qui vous reçoit. Ainsi, vous n’êtes pas dans l’attente pour les rapporter chez vous et vous remerciez en sourdine votre hôte d’avoir organisé la fête.

10. QUOI FAIRE SI : J’AI REÇU UN CADEAU DE MA VOISINE QUI NE ME PLAIT PAS TROP.

PUIS-JE LE PASSER AU SUIVANT DANS L’ÉCHANGE DE CADEAUX FAMILIAL?

Ces jours-ci, avec la surconsommation et les préoccupations environnementales combinées à la situation économique actuelle, cela peut être acceptable. Mais il y a quand même quelques règles. Premièrement, il ne doit y avoir aucune chance que le «donneur d’origine » sera à la recherche du dit cadeau chez vous. Vous devez être certain que le receveur l’appréciera. L’objet doit être neuf, non utilisé, non périmé et encore disponible en magasin. L’empaquetage et les instructions originales doivent être intacts. Remplacez l’emballage et la petite carte. Pour des raisons évidentes, ne pratiquez pas le regifting devant vos enfants. Cela serait aussi très embarrassant.

Et parce que vous connaissez votre monde, préparez-vous mentalement. Pensez positivement. Rappelez-vous que ce n’est que pour quelques heures. Laissez passer une parole, un geste. Ne les prenez pas personnellement.

Inspirez, expirez… Et que la paix soit avec vous.

Vous vivez une situation délicate? Ce blogue est à votre service. Écrivez-moi julie@julieblaiscomeau.com. Votre situation pourrait éclairer d’autres lecteurs.

Publié Mitsou.com 13 décembre, 2017 (c) Julie Blais Comeau

Julie-blais-comeau-ebook-gratuit

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir mon Ebook: 5 règles pour vous éviter des faux-pas et l’embarras.