Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SEPT FAÇONS DE SE FAIRE AIMER AU TRAVAIL

Votre utilisation des bons ou des mauvais mots au travail peut entraver ou aider, au développement de votre carrière.

Qu’ils soient entendus ainsi que lus, sur du papier ou sur un écran, vos paroles peuvent inspirer confiance et crédibilité ou instiller méfiance et incertitude.

Tout est question de perception; la leur.  En fonction des mots que vous utilisez, votre supérieur, vos collègues et vos clients vous évaluent continuellement.

Pour être perçu positivement dans vos communications professionnelles, utilisez ces phrases et ces expressions dans vos courriels, vos appels téléphoniques et même au sein de vos réunions.

1. Adressez-vous à votre interlocuteur.

Dans son célèbre livre, Comment se faire des amis, Dale Carnegie insiste : « Rappelez-vous que le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance. » Utilisez les noms des membres de votre équipe. Bien sûr, faites-le avec modération. L’utiliser à outrance aura l’effet contraire; agacer, au lieu d’amadouer. N’est-ce pas? Vous reconnaissez probablement l’habitude agaçante d’un de vos collaborateurs.

Communiquez du point de vue de l’autre. Ayez sa perspective en tête. Citez les bénéfices et/ou les conséquences, pour lui et ses projets.

Une fois que vous avez son attention, faites comme les athlètes et les leaders politiques. Acceptez des félicitations en utilisant le pluriel, « nous ». Quand il est temps de faire votre mea culpa, faites le au singulier, en utilisant le « je ».

2. Complimentez vos collègues.

Cela peut vous sembler banal, mais un compliment fait du bien. C’est une reconnaissance qui contribue à tisser des liens de confiance. Soyez sincère. Soyez précis aussi. Mentionnez la personne ou l’impact que ses actions ont sur un projet, l’entreprise ou même votre journée.

Lorsque vous complimentez par courrier électronique, ajoutez le supérieur de la personne en c.c. Si vous savez que la personne ne sera pas gênée, félicitez-la publiquement.

Complimenter peut également prendre la forme d’un témoignage ou d’une référence.

3. « Comment puis-je vous aider? »

La meilleure façon de vous faire apprécier par vos collègues est de vous mettre à leur disposition en offrant de contribuer à leurs objectifs. Cette stratégie fonctionne aussi avec ses supérieurs.

Être au service de l’autre n’est pas la même chose que de dire « Faites-le moi savoir si je peux vous aider ». Cette phrase est trop vague. Elle impose à l’autre personne la responsabilité de demander. Pour plusieurs demander de l’aide est malaisant et difficile, surtout quand ils sont embourbés dans les étapes de planification d’un projet. Offrez de l’aide de manière spécifique avec des suggestions d’actions concrètes.

4. « Oui, avec plaisir, je peux faire cela. »

Lorsque de l’aide est demandée, levez la main. Acceptez le défi. Participez ou faites du bénévolat, surtout lorsque vos compétences sont sollicitées. Engagez-vous dans leurs causes. Soyez prêt à faire un effort supplémentaire. Non seulement les gens apprécient l’effort, mais les chances qu’ils vous retournent un jour la faveur sont élevées.

5. « J’ai une idée. »

Au lieu de dire ; « Que diriez-vous de … », annoncez que vous avez une idée est une façon subtile de vous positionner comme solutionneur. Cette exclamation démontre votre initiative et que vous avez une vision globale de la situation. Lorsque vous proposez une solution, soyez attentif aux autres. Choisissez votre moment. Regardez l’impact qu’elle a sur votre public. En fonction de qui vous rencontrez, il pourrait être préférable de présenter votre idée en privé. Réfléchissez avant de vous exclamer.

6. « Merci. »

Avoir une attitude de gratitude peut faire des merveilles pour la façon dont vos collègues vous perçoivent. Soyez prudent par contre. Ne faites pas semblant d’être reconnaissant. Quand quelqu’un fait quelque chose pour vous, remerciez-le sincèrement. Prenez un moment pour reconnaître et valoriser leur contribution à votre projet, ou à votre journée de travail. Remerciez aussi votre patron. Il l’apprécie autant que vous. Si vous êtes patron, je vous vois sourire. ?

Misez aussi sur le pouvoir d’une note de remerciement manuscrite à la main. À l’ère numérique, ce rituel de politesse est rare. Placée bien en vue sur un bureau, son espérance de vie est beaucoup plus longue que celle d’un remerciement virtuel par courriel qui sera rapidement supprimé.

7. « J’adore mon travail! »

Vous n’êtes pas obligé de siffler en travaillant, mais en utilisant des phrases ainsi que des mots positifs, vous démontrez que vous êtes heureux dans votre emploi. Cette joie au travail réaffirme à votre employeur, votre supérieur et vos collègues, qu’ils ont raison de vous confier le poste, le projet ou la tâche.

Lorsqu’on vous assigne une  responsabilité, acceptez avec enthousiasme:

  • « Parfait. C’est bon pour moi. »
  • « Oui, j’en serais ravie. »
  • « C’est toujours agréable de travailler avec vous. »
  • « Certainement. Cet échéancier est très réaliste. Ce sera fait à temps. »
  • « Avec plaisir. »

Vous n’aimez pas votre travail?

Hmmm…C’est votre travail de vous assurer d’être heureux au boulot. Si vous ne l’êtes pas vraiment, peut-être est-il temps de mettre votre curriculum vitae à jour pour trouver un meilleur poste pour vous. Allez, ne perdez plus temps à être malheureux. Consultez Workopolis.com, en quête d’une nouvelle opportunité de carrière qui vous fera siffler en travaillant.

Vous vivez une situation délicate? Ce blogue est à votre service, écrivez-moi julie@julieblaiscomeau.com. Votre situation pourrait éclairer d’autres lecteurs.

Publié Workopolis 29 juin, 2017 (c) Julie Blais Comeau

Julie-blais-comeau-ebook-gratuit

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir mon Ebook: 5 règles pour vous éviter des faux-pas et l’embarras.